L’oeuvre Métamorphose Urbaine ( Video mapping architectural ) a été présentée à l’occasion de l’ouverture du festival de la Biennale d’Arts contemporains de Dakar le 3 Mai 2016. Mêlant mapping vidéo et conception sonore, cette oeuvre collaborative fait suite à un atelier de création de mapping vidéo mené par Aurélien Lafargue et Mourad Bennacer.

Mapping vidéo architectural DAKAR 2016

Mapping vidéo architectural DAKAR 2016

Mapping vidéo architectural DAKAR 2016

Mapping vidéo architectural DAKAR 2016

Mapping vidéo architectural DAKAR 2016

Mapping vidéo architectural DAKAR 2016

Mapping vidéo architectural DAKAR 2016

Mapping vidéo architectural DAKAR 2016

Mapping vidéo architectural DAKAR 2016

Mapping vidéo architectural DAKAR 2016

Mapping vidéo architectural DAKAR 2016

Mapping vidéo architectural DAKAR 2016

Mapping vidéo architectural DAKAR 2016

Mapping vidéo architectural DAKAR 2016

Mapping vidéo architectural DAKAR 2016

Mapping vidéo architectural DAKAR 2016

Mapping vidéo architectural DAKAR 2016

Mapping vidéo architectural DAKAR 2016

Mapping vidéo architectural DAKAR 2016

Mapping vidéo architectural DAKAR 2016


Ce video mapping architectural est né d’une réflexion collective que nous avons à propos de la ville de Dakar et ce qu’elle représente. Lieu de rencontre pour plusieurs cultures et identités, Dakar est un territoire mobile en constante mutation sous le regard de ses habitants.

Ville portuaire historique connectée au reste du monde, Dakar est un tout organique en constante mutation, qui change d’aspect au gré des vents et de l’état d’âme de ses habitants.

C’est dans cet esprit que nous avons écrit et mis cette histoire en images, avec l’Hôtel de Ville comme point de départ de notre voyage. Sa riche histoire et son architecture massive ont été pour nous une invitation à naviguer à travers plusieurs tableaux, autant de territoires imaginaires.

Comme l’a écrit Birago Diop, une voix nous raconte une histoire. « C’est le souffle des ancêtres. » Malgré les changements que ce territoire a connu au fil des ans, leur voix se fait être entendre. Les paroles d’Edouard Glissant résonnent encore aujourd’hui: «Chacun de nous a besoin de la mémoire de l’autre, parce qu’il n’y va pas d’une vertu de compassion ou de charité, mais d’une lucidité nouvelle dans un processus de la Relation. Et si nous voulons partager la beauté du monde, si nous voulons être solidaires de ses souffrances, nous devons apprendre à nous souvenir ensemble »

Grâce à un processus collectif d’imagination et d’évocation collective, la ville devient un espace intérieur habité de visions et de couleurs.

//www.institutfrancais-senegal.com/

Crédits :

Conception, création visuelle : Aurélien Lafargue, Seydou Keita, Esi Atiase, Tiziana Manfredi

Musique, conception sonore : Mourad Bennacer

Avec le soutien de l’EUNIC Sénégal, Ker Thiossane.[:en]The work Métamorphose Urbaine (Urban Metamorphosis) was presented on the occasion of the opening of the Biennale of Contemporary Arts festival in Dakar on May 3rd 2016. Combining video mapping  and sound design, this collaborative work follows a creative workshop video mapping conducted by Aurélien Lafargue and Mourad Bennacer.

This creation was born of reflection we had about the city of Dakar and what it represents. Meeting place for several cultures and identities, Dakar is a mobile territory in a constant mutation under the eyes of its inhabitants.

Historic port city connected to the rest of the world, Dakar is an organic whole living in a state of constant change, molded by the mood of the people and winds.

We kept the city in mind as we wrote this story into pictures, with the City Hall as a starting point of our trip. Its rich history and its massive architecture are an invitation to navigate through imaginary territories.

As Birago Diop wrote, a voice tells a story, it is the breath of the ancestors. Despite the urban changes this country has witnessed throughout the years their voice can still be heard. The words of Edouard Glissant still resonate today : « If we want to share the beauty of the world, if we want to be in solidarity with his suffering, we must learn to remember together. ”

Through a collective imaginative and evocative process, the city becomes an inner space made of visions and colors.

Credits :

Conception, visual creation : Aurélien Lafargue, Seydou Keita, Esi Atiase, Tiziana Manfredi

Music, sound design : Mourad Bennacer

With the support of EUNIC Sénégal and Ker Thiossane.

`